Vous avez téléchargé 0 fois ce fichier durant les dernières 24 heures. La limite est fixée à 32767 téléchargements.
Vous avez téléchargé 0 fichier(s) durant ces 24 dernières heures. La limite est fixée à 7 téléchargements.

Cadre de Mesure de la Performance de la Gestion des Finances Publiques au Sénégal en pdf
Télécharger

Description :

Cadre de Mesure de la Performance de la Gestion des Finances Publiques au Sénégal

 

 

Ce rapport sur la performance de la gestion des finances publiques est financé par la Commission européenne. Il a été rédigé par une équipe d’ADE SA de Louvain (Belgique) et de 2AC SA (France). L’équipe est composée d’Ali ACHOUR, chef d’équipe, Didier FISCHER et Denis LECALLO, experts en finances publiques. Les membres de l’équipe remercient l'ensemble des cadres et agents des administrations et institutions rencontrés, ainsi que les représentants des partenaires techniques et financiers, pour leur accueil et leur disponibilité. Ils remercient tout particulièrement le Secrétaire Exécutif du Projet de Coordination des Réformes Budgétaires et Financières (point focal de l’exercice PEFA) et son équipe pour la très grande disponibilité, l'aide à l'organisation des rencontres et réunions et la collecte des documents de travail, et pour l’appui logistique fourni pendant la mission. La crédibilité du budget peut être favorisée par le fait que les recettes sont réalisées conformément aux prévisions exception faite de 2009 en raison de la conjoncture économique, et que les dépenses sont contenues dans les limites globales de la loi de finances. Mais elle est entamée par de nombreuses décisions prises en cours d’année qui modifient les affectations de crédit. Les dépenses effectives s'écartent ainsi de manière substantielle des répartitions initiales de crédits déterminées à partir des stratégies nationales et sectorielles de développement. Les insuffisances de la régulation budgétaire contribuent aussi à la détérioration de la crédibilité budgétaire parce qu'elles ne permettent pas la totale adéquation entre les plafonnements de dépenses par périodes infra annuelles et les priorités budgétaires. Des améliorations importantes ont été apportées dans l’organisation de la procédure des dépenses. Cela a permis d’éliminer les dépenses extrabudgétaires sources d’accumulation importante d’arriérés. Mais l’absence d’un système formel de suivi des arriérés de paiement ne garantit pas encore contre le risque d’accumulation de nouveaux arriérés

Evaluation :
Total des Votes : 0
Soyez le premier à écrire un commentaire sur ce fichier!
Veuillez vous identifier ou vous enregistrer.