Vous avez téléchargé 0 fois ce fichier durant les dernières 24 heures. La limite est fixée à 32767 téléchargements.
Vous avez téléchargé 0 fichier(s) durant ces 24 dernières heures. La limite est fixée à 7 téléchargements.

cours biologie , pascal courtot en pdf
Télécharger

Description :

cours biologie , pascal courtot en pdf

 

Qu'est-ce qui agit sur le déterminisme sexuel des organismes marins ? Pourquoi un certain nombre d'entre eux changent-ils de sexe au cours de leur 
Trois étonnements ont été à la base de l'intérêt porté à
- 1 L'étonnement du plongeur débutant face à un gros mérou, surtout lorsqu'il apprend qu'il ne peut être qu'un mâle. cours biologie , pascal courtot en pdf | cours biologie | Cours sience
- 2 Jean-Marie Pelt, biologiste 'terrestre' (professeur et vulgarisateur) (1), à qui l'on demandait, lors d'un séminaire de responsables politiques et religieux, de définir ce qui est 'naturel' du point de vue des moeurs sexuelles, répondra que dans la nature existent toutes les combinaisons possibles : il n'y a pas UNE forme de sexualité plus 'naturelle', mais une multiplicité.cours biologie , pascal courtot en pdf | cours biologie | Cours sience
Et si certains considèrent quelques comportements de mammifères supérieurs comme 'antinaturels', dans le monde végétal et également 'parmi les animaux marins, la transsexualité est monnaie courante, notamment chez les poissons, qui sont pourtant très évolués et donc relativement proches de nous', précise par ailleurs un autre professeur de biologie, Steven Weinberg (2). A ce jour, des études détaillées ont révélé que le changement de sexe constitue la norme pour beaucoup de poissons.
Le plongeur aperçoit, dépassant d'un rocher, un long filament vert se terminant de façon bifide, un peu comme la langue d'un serpent. Par curiosité ou par jeu, il le touche, mais ce ver échiuride méditerranéen n'apprécie pas : il se rétracte immédiatement sous son caillou. Il s'agit en fait de protéger la mince trompe rétractile, dont la longueur peut dépasser 1,5 mètre, d'un animal possédant un corps vert foncé, de la taille et de la forme d'une prune, qui vit caché en général dans une fente de roche. cours biologie , pascal courtot en pdf | cours biologie | Cours siencecours biologie , pascal courtot en pdf | cours biologie | Cours sience
Avec le bout fourchu de sa trompe, le ver cherche sa nourriture à la surface du sédiment, en palpant le sol, microorganismes ou matières organiques d'origines diverses qui seront enrobés de mucus et transportés à l’aide de cils, remontant la trompe jusqu'à la bouche pour être ingérés. cours biologie , pascal courtot en pdf | cours biologie | Cours sience
L'animal qui vient d'être décrit est la femelle. Car les mâles sont des animaux minuscules, petits organismes ciliés de un à deux millimètres de long, qui vivent aux dépens de la femelle à l'intérieur même de ses organes, et que l’on a d’abord pris pour des parasites. Ils ne vont pas jusqu'à lui ronger les entrailles : leur tube digestif a régressé, et à l'endroit où devrait se trouver une bouche, s'ouvre l'orifice génital. Ils ne possèdent ni trompe, ni intestin, se réduisent aux seuls testicules et ne servent qu'à la reproduction

Evaluation :
Total des Votes : 0
Soyez le premier à écrire un commentaire sur ce fichier!
Veuillez vous identifier ou vous enregistrer.